Succion du pouce

La succion du pouce

Bien avant sa naissance, dans le ventre de leur mère, certains bébés ont déjà acquis le réflexe de la succion. Lors de la naissance, plusieurs enfants ne tardent pas à découvrir le réconfort que leur procure le suçage du pouce.

Le réflexe de succion est un besoin inné et naturel qui fait partie du processus normal du développement de l’enfant. Il faut cependant veiller à ce que la satisfaction de ce besoin ne se transforme pas en habitude persistante et néfaste à long terme.

À quel âge intervenir?

Les spécialistes s’entendent pour dire qu’il y a peu de conséquences graves et irréversibles lorsqu’un enfant suce son pouce jusqu’à 3 ans. Avant cet âge, il faut évaluer les répercussions psychologiques que peut provoquer l’arrêt forcé de cette habitude. À ce stade, l’enfant n’a probablement pas atteint la maturité émotionnelle qui lui permet de s’engager dans une telle démarche.

Comment amener le sujet?

Tout d’abord, expliquez-lui patiemment les conséquences possibles liées à cette habitude, sur sa dentition, son sourire et son visage. Dites-lui qu’il peut réussir, mais ne le poussez pas. Allez-y pas à pas. Attention cependant de ne pas confondre un caprice avec ce qu’il ressent vraiment.

Identification de l’importance du problème

Observez votre enfant pour déterminer à quel moment de la journée cette habitude est présente (le jour, la nuit ou les deux) et à quelle fréquence. Ceci vous aidera à cibler la ou les bonnes activités. Évidemment, il faut s’attendre à ce que ça ne fonctionne pas nécessairement du premier coup. Il faut veiller à ne pas le culpabiliser et essayer de nouvelles activités. Dites-vous qu’arrêter de sucer son pouce chez un enfant peut être aussi difficile que lorsqu’un adulte décide d’arrêter de fumer.

Activités

Il existe deux types d’activités, les activités directes et les activités indirectes. Les activités directes sont pour les enfants chez qui l’habitude est solidement installée. Pour ce qui est des activités indirectes, elles visent davantage à rappeler à l’enfant qu’il doit arrêter de sucer son pouce. Les deux types d’activités font appel à la mémoire et demandent une grande implication de sa part. Les activités directes et indirectes peuvent être jumelées.

Activités directes

Activité I : Thumbguard (si l’enfant suce son pouce la nuit)

Il s’agit d’un produit qui est en vente en ligne seulement. C’est un objet qui s’attache au poignet et qui est relié jusqu’au pouce. Il vient avec des bracelets de différentes couleurs. Votre enfant peut donc participer en choisissant la couleur de son bracelet chaque nuit. Pour plus d’information, consultez le site internet : http://www.thumbguard.net.nz/index.php/products/thumbguard

Activité II : Diachylon (peut être porté le jour ou la nuit)

Vous devez entourer le pouce de votre enfant avec un gros diachylon d’environ 2 pouces de largeur. Faites réaliser à votre enfant que lorsqu’il porte son pouce à sa bouche la sensation n’est pas agréable. Par contre en aucun cas il ne doit s’habituer de sucer son pouce par-dessus le diachylon.

Activité III : La mitaine au pouce cousu (si l’enfant suce son pouce la nuit)

Il s’agit de faire porter à l’enfant une mitaine ou un beau bas la nuit dont l’ouverture aura été cousue. De cette façon les 5 doigts de la main se retrouveront ensemble dans la mitaine et il ne pourra pas porter son pouce à sa bouche. Pour ne pas que l’enfant enlève la mitaine durant la nuit, vous pouvez l’attacher à la manche de son pyjama avec une épingle à couche. Vous pouvez aussi tout simplement coudre la manche de son pyjama de sorte que la main de l’enfant reste prise à l’intérieur de la manche.

Activité IV : Liquide Stop & glow

C’est un liquide que vous achetez et que vous devez appliquer sur les ongles de la main de votre enfant. Ce produit a un gout désagréable. Faites donc réaliser à votre enfant qu’il s’agit d’un signal pour retirer son pouce de sa bouche.

Activités indirectes

Activité I : Le calendrier

Il s’agit en fait d’une page calendrier, qui sert de complément à l’activité choisie, ou être en elle-même une activité. Vous pouvez afficher cette page de calendrier dans la chambre de votre enfant, bien en vue. Vous pouvez apposer un collant qu’il choisira ou une étoile lorsque l’activité qu’il devait faire a été réussie. SI vous utilisez le calendrier comme une activité en soit, un collant pourra être apposé pour chaque période de la journée où il aura réussi à ne pas sucer son pouce. Après une semaine, l’enfant aura droit à une récompense préalablement discutée avec lui. Cette activité est pour un minimum de deux semaines.

Acticité II : Autosuggestion

Placez près du lit de l’enfant, un objet qui lui rappelle qu’il ne doit pas sucer son pouce. Vous pouvez par exemple prendre un lapin avec de grandes dents, une mitaine, une image avec un pouce et un X dessus, etc.

Acticité III : La boîte madame pouce

Décorez avec lui une petite boîte dans laquelle vous déposerez différents objets rappelant l’habitude de sucer son pouce. Par exemple, la bouteille de stop & glow, un diachylon, un dessin avec des belles dents, mitaine, etc. Au fur et à mesure que les jours de réussite passeront, les objets seront remplacés par de petites surprises.
Il n’y a pas de recette miracle et en aucun cas l’enfant ne doit se sentir diminué dans cette démarche.
Si l’enfant n’est pas prêt et repousse vos approches, il faudra laisser tomber et recommencer plus tard.

Votre enfant a besoin de voir un dentiste ?

NOUS ACCEPTONS LES NOUVEAUX PATIENTS


Prenez rendez-vous dès maintenant !

Au plaisir de vous rencontrer très bientôt !